La machine Youtube est en marche

téléchargementOn en parlait la semaine dernière, Youtube connaît sa période de gloire et tous les yeux sont braqués, les lèvres béates, les mains tendues, les coeurs palpitants vers le moindre fait et geste de ce qu’on pourrait appeler la nouvelle machine Youtube.

Il est toujours très difficile de mesurer la place, ou plutôt l’évolution de la place, d’un média face aux autres. Loin de nous l’idée d’imaginer une quelconque opposition entre les médias (NON, Youtube ne remplacera pas la télé), il est préférable d’y lire des tensions en perpétuels re-positionnements, définissant les médias les uns par rapport aux autres selon des rapports de forces sans cesse redéfinis.

Youtube et sa fréquentation nous indiquaient depuis quelques années qu’il se jouait ici une partie d’audience en trois sets, qu’il ne fallait manquer. Aujourd’hui, d’autres arguments apparaissent. C’est le très notable Meta-Média de France Télévisions qui nous livre ses secrets.

Alors qu’apprend-t-on ?

Quelques banalités comme une forte attractivité chez les 12-25 et une forte mobilité, puisque Youtube serait  très consulté sur les écrans portables (comprenez tablettes et smartphones). Ok…

Plus intéressant déjà : Youtube s’engage désormais dans une volonté économique de professionnalisation. 300 millions de dollars pour monter des chaînes professionnelle dont 13 en France ! Jusqu’ici, le chemin de la TV connectée était une réalité technique, elle le devient en matière de contenu.

Autres chiffres intéressants, même si ce ne sont que des chiffres et qu’ils nous viennent des US : les plus grosses audiences des chaînes Youtube rivalisent avec les petites audiences des chaînes du câbles. De fait, le rapport de force entre TV et Internet va forcément en pâtir. Cela signifie que l’on n’est plus obligé d’être une télé de flux pour connaître des audiences significatives. Et que la « télé de contenus » rivalise désormais avec le petit écran  va certainement modifier notre rapport affectif et nos comportements, puisque l’on ne sera plus tributaire d’un lieu, d’une heure et d’un contexte d’écoute.

Autres arguments de poids : Youtube vient de signer l’exclusivité de retransmission de matchs de foot de la coupe espagnole et… écossaise ! Certes, allez-vous me dire : il existe une coupe de foot écossaise ?! Manifestement… La publicité sur internet aujourd’hui pèse suffisamment lourd pour créer un organe de production de contenu de type culturel suffisamment important. C’est relativement nouveau, non ? Il faut y lire le poids économique de Youtube face aux géants (qui le sont un peu moins depuis que leur marché publicitaire continue de s’effondrer) de la télé historique. Ce qui va aussi leur permettre de multiplier l’exclusivité d’évènements en direct (c’est déjà le cas pour certains show-cases musicaux).

Le plus dur reste pour l’usager : faire le tri dans cette jungle d’acteurs-diffuseurs (des marques industrielles, des chanteurs, des inconnus, des émissions TV, etc.) qui ont chacun une jungle d’intentions, ce qui complexifie la masse d’information. Comment faire le lien entre les nouvelles chaînes françaises Youtube Auféminin, Marmiton, Doctissimo, Taratata, Endemol ? Difficile de s’y retrouver sans se faire lobotomiser des heures durant devant la plateforme, naviguant de lien en lien.

Une chose est sûre, la machine Youtube est lancée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s