Qu’est-ce qu’un cluster ?

clusterOn en parle, on en parle, sans vraiment comprendre tous les sens que peuvent revêtir ce nouveau mot très « hype » : finalement, qu’est-ce qu’un cluster ?

Une fois que l’on a compris que l’on ne parlait pas d’une marque de céréales amincissants, on regarde la conférence organisée par le Mila, ParisMix et l’Iram du 30 novembre dernier, pour comprendre de quoi il s’agit.

Et pour vous éviter les deux heures de conférences, voici un petit résumé qui reprend les réflexions des intervenants, réarrangé à ma sauce…

Un cluster c’est… un réseau de PME, sur un même territoire, dans une même filière la plupart du temps, au service d’une mutualisation des moyens et des objectifs de chacun de ses membres. Il va avoir une logique de création de richesses exogènes, basée sur la richesse même du territoire dans lequel il s’inscrit. Le cluster va souvent être, à ce titre, dans un recherche d’identité « différenciante ».

En terme de terminologie, le cluster équivaut aux « réseaux », aux « pépinières », et aux « grappes d’entreprises ». A cela près, que le mot « cluster », est celui du label, recensé par un organisme : France Cluster. Il faut bien comprendre qu’il existe une grande diversité de réalités derrière ce terme, entre les filières, mais aussi au sein même d’une filière.

Car les clusters se sont d’abord créés dans les filières industrielles, et non culturelles.

Alors, pourquoi créer un cluster ? Parce que les financements culturels ne se pensent plus selon un projet artistique, mais de plus en plus en fonction des porteurs de projets. Lorsqu’une mutualisation des moyens et des besoins est faite, le poids des arguments face aux financeurs n’en est que plus fort.

Un cluster est fortement ancré dans son territoire en fonction du problématique, ici sociocultrelle. Et pour qu’il puisse éclore, il est nécessaire que deux grands acteurs se rencontrent : les industries créatives et les politiques publiques.

La difficulté est de pérenniser l’outil cluster. Comment faire fonctionner des membres dont les objectifs sont à chacun particuliers ? Il semble que toute la compétence d’un cluster relève en sa capacité à trouver un tronc commun, un besoin, souvent non déclaré, des membres qui le composent. Il doit devancer les attentes latentes, cachées, inconscientisées de ses acteurs. Chaque territoire possède ses propres problématiques. Mais un territoire ne parle pas. C’est aux acteurs locaux de le faire parler. C’est la mission d’un cluster.

Qu’est-ce que cela apporte ? Humainement, le cluster regroupe des gens qui travaillent la plupart du temps seuls ou en petites équipes. Le cluster va ouvrir un réseau et créer du lien social professionnel. Ce réseau, basé sur des valeurs d’entre-aide et de solidarité, va favoriser les contrats de travail entre les membres d’un cluster. Et un projet porté par un cluster bénéficie d’un effet moteur incomparable. D’autre part, ce nouveau type de réseau empêche souvent une délocalisation des savoirs-faire. Bien que dans le domaine culturel, ce problème ne se pose pas tout à fait en ces termes.

Enfin, il est important de comprendre la capacité d’adaptation et de réflexivité d’un cluster. A partir du moment où l’on dynamise un territoire, il change. Il faut donc que le cluster s’évolue en permanence face aux développements socioculturels du territoire dont il est lui-même à l’initiative.

Quelques exemples de clusters :

– Le Mila : au départ créé pour mutualiser des loyers pour des professionnels du secteur musical, rassemblés dans le 18e, dont certains commercent étaient vides.

– Paris Mix : mutualisent des emplois nécessaires au professionnel du secteur, comme par exemple, un webmaster

– Le Damier : qui peut offrir un espace de veille sur les appels à projets publics, qui peut accompagner sur les salons et festivals (accréditations, co-voiturage, visibilité des stands), qui peut accompagner administrativement, etc.

Autre possibilité pour les clusters : celle de mutualiser les études, souvent chères et donc laissées pour compte.

Alors, qui se clusterise ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s