« Say my name, Say my name… » , Conclusion 8/7

Le passage à l’ère numérique est venu densifier le phénomène de starification engendrant ce qui a poussé chaque artiste à user de stratégie de mise en visibilité nouvelle et toujours plus extensive. Depuis lors, il n’existe plus de frontières parfaitement définies entre les artistes stars et les amateurs. A ce titre, la césure entre ces différents types de population ne semble plus nécessairement se créer sur le critère de la compétence ou de la qualité, mais s’est lentement déporté vers la notion médiatisation. Le nom de scène est un exemple parmi d’autres qui tend à prouver qu’il est de plus en plus nécessaire pour ces artistes de développer des potentialités de médiatisation pour pouvoir se rendre visible, avant de penser à vendre sa musique.

La part grandissante de l’enjeu – éventuel – économique autour du nom de scène est symptomatique. Ce choix relève de plus en plus de la production de détacher le nom d’un visage, autrement dit d’une déshumanisation, au profit, dans ce cas précis, d’une commercialisation potentiellement efficiente.

Si Antoine Hennion parle d’une construction dynamique du goût, nous parlerons d’une construction dynamique de la définition de marque : il est non seulement impératif de la mettre en tension entre le secteur industriel, le secteur audiovisuel et ses actants, mais dans cette dernière population, il est nécessaire d’inclure à notre réflexion et de manière équitable toutes les populations qui usent de stratégies de mise en marque de soi, qu’elles soient médiatisées – comme les stars – en voie de médiatisation – comme les artistes en devenir – ou simplement désireuses de jouer avec ces codes – comme la nouvelle génération sur les réseaux sociaux numériques.

 Bibliographie

Baudrillard, Jean. 1996. La société de consommation. Gallimard.

Beuscart, Jean-Samuel. 2007. « Les transformations de l’intermédiation musicale ». Réseaux n° 141-142(2): 143-176.

Combes, Fabien Granjon et Clément. 2008. « La numérimorphose des pratiques de consommation musicale ». Réseaux n° 145-146(6): 291-334.

Esquenazi, Jean-Pierre. 2009. « Du star system au people : l’extension d’une logique économique ». Communication. Information médias théories pratiques (Vol. 27/1). http://communication.revues.org/index1247.html (Consulté juin 18, 2012).

Flichy, Patrice. 2010. Le sacre de l’amateur : Sociologie des passions ordinaires à l’ère numérique. Seuil.

Guern, Philippe Le. 2012. « Irréversible ? » Réseaux n° 172(2): 29-64.

Heinich, Nathalie. 2011. « La culture de la célébrité en France et dans les pays anglophones ». Revue française de sociologie Vol. 52(2): 353-372.

Hennion, Antoine. 2009. « Réflexivités. L’activité de l’amateur ». Réseaux n° 153(1): 55-78.

———. « Sociologie de la musique et des amateurs ». http://www.canal-u.tv/video/canal_socio_universite_paul_verlaine_metz/sociologie_de_la_musique_et_des_amateurs.757 (Consulté juin 18, 2012).

Julien, Olivier. 2008. « L’Analyse des musiques populaires enregistrées ». : 26.

Lobet-Maris, Claire. 2011. « Âge et usages informatiques ». Communications n° 88(1): 19-28.

Marshall, P. 2006. « New Media – New Self: The changing power of celebrity ». ERA – Humanities & Creative Arts 2009 (restricted). http://ro.uow.edu.au/erahca/78.

Martin, Alban. 2010. Et toi, tu télécharges ? : Industries du divertissement et des médias à l’ère du numérique. Village Mondial.

Pichevin, Aymeric. c1997. Le disque à l’heure d’Internet : l’industrie de la musique et les nouvelles technologies de diffusion /. Paris :: L’Harmattan,.

Stigler, George J., et Gary S. Becker. 1977. « De Gustibus Non Est Disputandum ». The American Economic Review 67(2): 76-90.

Vigour, Cécile. 2004. La comparaison dans les sciences sociales : Pratiques et méthodes. Editions La Découverte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s